Article

Les bases du travail à pied

Fév 23, 2018

grey circle article

Marine caresse roquépine à l'attache avec le bonnet Horsecom

Aujourd’hui on vous propose quelques pistes d’exercice pour débuter le travail à pied et améliorer la relation que vous avez avec votre cheval.

Temps de lecture : 4 min

Le travail à pied permet de développer une relation de confiance avec votre cheval alimenter par un respect mutuel. En vous positionnant en tant que dominant sur le cheval, vous le rassurez et il est ainsi plus serein.

Durant tout ce travail nous vous conseillons de récompenser beaucoup, à chaque bonne action du cheval, qu’il ait réussi une étape ou la totalité de ce vous chercher à obtenir.

Nous ne pouvons également que vous recommander d’utiliser le Horsecom. Le micro vous permettra de communiquer de façon douce et précise avec votre cheval et la musique favorisera cette bulle de concentration si précieuse lors du travail à pied (TAP).

Bello au bout de sa longe dans le manège avec le bonnet horsecom

Où et comment pratiquer le TAP ?

Si vous ou votre cheval êtes novices dans le domaine du TAP, il est utile de garder le cheval en licol avec la longe dans la main. Il vous sera ainsi plus facile de garder l’attention de votre cheval sur vous et de garantir la sécurité de tous.
Dans un souci de garder le cheval concentré et motivé pendant votre séance, ne dépassez pas 30 minutes de travail les premières fois.

Le lieu est aussi très important : un endroit clos, comme une partie de manège, un petit manège ou un rond de longe sont les endroits les plus conseillés pour travailler votre cheval à pied.

Votre attitude pendant le TAP est aussi importante que celle de votre cheval. Gardez un calme à toute épreuve, tenez compte des facteurs extérieurs quand vous faites votre demande (bruit, agitation, …), observez toutes les réactions de votre cheval et surtout offrez-lui régulièrement des moments de « confort » (gratouilles, caresses, …).

Le langage du TAP

Pour travailler efficacement et sans frustration avec votre compagnon, il faut apprendre à communiquer avec lui. On le sait, le cheval est un animal ultra-sensible qui perçoit le moindre changement chez son cavalier à tel point que si vous contractez vos abdos sous votre belle doudoune d’hiver, il le sent.

Il y a donc des codes à respecter dont voici les principaux :

–          Ne reculez pas face à votre cheval. Dans une relation dominante, le premier qui recule a perdu. Or, si vous souhaitez développer cette relation de respect et de complicité, vous devez être le chef !

–          Soyez sûr de vous. Les incertitudes sont perçues pas le cheval, le rendent inquiet et difficile à travailler. Attention cependant à ne pas confondre assurance et acharnement : si votre cheval ne comprend pas, sachez vous adapter.

–          Utiliser votre voix et surtout votre corps pour communiquer

œil d'une cheval et d'un cavalier côte à côte

2 exercices pour poser les bases

Le suivi, pour un respect de l’espace de chacun
Cet exercice a pour but que vous et votre cheval évoluiez ensemble, mais chacun dans son espace.

– Marchez avec votre cheval et veillez à ce qu’il ne dépasse pas votre épaule ou vous bouscules.

– Faites des transitions en utilisant votre voix pour le prévenir et en mettant le bras en travers de sa route dans un premier temps puis progressivement retirez le bras et la voix.

– Incorporez de nouvelles difficultés quand le cheval a bien intégré les bases : faites-le en extérieur, sur différents terrains et pourquoi pas avec de petits obstacles.

Le porc-épic, pour mobiliser votre cheval dans toutes les situations.

Cet exercice a pour but de déconstruire le réflexe naturel d’opposition du cheval. Quand vous le pousser pour céder, le cheval résiste d’instinct. Pour des raisons de sécurité et de praticité, il est nécessaire de lui apprendre à céder à la pression physique.

Pour cela, demandez-lui de reculer ou de bouger en mettant la main sur le poitrail, les hanches ou les épaules de votre cheval en suivant 4 étapes progressives :

-Appuyez avec la main à plat

-Appuyez avec deux doigts, la main toujours à plat.

-Touchez avec la main à plat

-Touchez à deux doigts

L’objectif est que votre cheval cède quand vous utilisez la 4e étapes, la plus légère, pour obtenir la mobilité.

Nous publierons par la suite de nouveaux exercices pour vous aider dans votre travail à pied avec votre cheval.

Sources :

Travail à pied, 10 exercices pour devenir complice, Aurélie Séguin

http://www.cheval-partage.net/travail-a-pied-exercices/

http://www.cheval-partage.net/7-jeux-parelli-mode-demploi-1/

http://www.carnetdunecavaliere.com/2015/09/travail-en-liberte-les-bases-pour.html