Article

La To Do List Horsecom pour partir en concours

Avr 24, 2017

grey circle article

Temps de lecture : 3 min

 –

Nous avons tous déjà eu l’impression d’oublier quelque chose en partant en concours. Afin de ne plus prendre le risque d’oublier ses éperons où d’avoir une montée d’angoisse quand vous ne retrouvez plus les papiers du cheval alors qu’il est au contrôle, nous vous dévoilons notre To Do List « préparation au concours ».

Maelle Martin en fin de sellage avec son cheval avant une séance avec le Horsecom

Le matériel à emporter

Pour la vie sur le concours :

Deux seaux (un pour les rations de grains et l’autre pour l’eau), des ficelles pour accrocher les seaux, une parure de box si vous souhaitez que votre cheval puisse sortir sa tête s’il est dans un box démontable, une couverture séchante, un couvre rein pour le paddock si la météo est fraîche, bandes de repos, une caisse de pansage (avec brosses, cure-pieds, élastiques, peignes, ciseaux, graisse à pieds, pinceaux, éponges et chiffons, une boite à sucres ou bonbons pour chevaux,…), les rations du cheval (à adapter en fonction de l’alimentation du cheval), des ballots de copeaux (si votre cheval est sujet aux coliques quand il mange de la paille), une fourche, une pelle, un balai.

Pour le transport :

Un licol, une longe, des protections de transport, une couverture polaire si la météo est fraîche, un filet à foin bien garni (parce que les chevaux aussi aiment grignoter pendant les voyages).

Equipement du cheval :

Un filet, une selle (avec étriers et étrivières), une sangle, un mors de concours et un de maison si vous en utilisez plusieurs, un tapis, un amortisseur, les équipements annexes (collier de chasse, martingale, rênes allemandes, cloches, crampons, …), une paire de guêtres et de protège-boulets (ou des bandes de travail ou de polo).

Equipement du cavalier :

Une veste de concours, une chemise (avec cravate) ou un polo, un pantalon blanc ou coquille d’oeuf pour les filles qui aiment la différence (en prévoir plusieurs si le concours dure plusieurs jours), des bottes ou des boots (avec chaps), une bombe, les équipement annexes (éperons, cravache, gants, K-way transparent s’il pleut), un élastique ou une résille (pour attacher les cheveux longs).

Ce à quoi vous n’avez pas forcément pensé :

Les papiers de votre cheval, un jogging à enfiler sur votre tenue pour ne pas vous salir pendant la reconnaissance ou pendant que vous sellez, une paire de baskets ou de chaussures pour marcher dans la boue, un pull ou un manteau pour éviter les courants d’air et se protéger de la pluie, une trousse de premier secours pour le cheval (désinfectant, bétadine, coton, thermomètre, tondeuse ou rasoir).

Maelle Martin en train de se préparer dans les allées de boxes du concours de cagnes

Les tâches à effectuer

Nettoyez et graissez les équipements en cuir (attention si vous graissez la selle la veille du concours, il y a de fortes chances qu’elle tache votre pantalon blanc, prévoyez donc de le faire quelques jours à l’avance).

– Cirez vos bottes avec du cirage pour qu’elles soient parfaites.

– Préparez votre cheval la veille (crinière, shampoing si la météo le permet, graissage des pieds, lustrage du poil, démélant pour la queue).

– En arrivant sur le terrain, vérifiez si votre cheval est au contrôle.

– Avant ou pendant l’épreuve, vérifiez s’il y a des non partants avant vous.

Si vous pensez à d’autres choses qui pourraient être utiles, n’hésitez pas à les mettre en commentaires.

Et surtout, n’oubliez pas votre HorseCom ! Comme notre ambassadrice Maëlle Martin, vous pouvez l’utiliser dans plusieurs situations :

– Au box, avant le parcours, pour commencer à vous mettre tous les deux dans votre bulle de concentration.

– Pendant que vous emmenez brouter votre cheval ou pendant les soins après le parcours pour une récupération sereine.

– Au paddock pour votre détente afin d’avoir un échauffement optimal.