Equipe

Mon immersion dans la communauté Pilote d’Essai Horsecom à Deauville

Fév 17, 2017

grey circle article

Amélie Mouronval, journaliste et blogueuse (Georgette Mag) vous emmène avec elle à Deauville pour la conférence My Horsecom !

Temps de lecture: 5 min

Faire partie du programme Pilote d’Essai d’Horsecom ce n’est pas seulement bénéficier de tarifs avantageux pour profiter des bienfaits de la musique à cheval.

Y adhérer, c’est faire partie d’une communauté réunie autour d’une passion commune : faire des épaules en dedans sur du Beyonce.

Voyez par vous-même : on est rarement invité par la marque de son dernier cure-pied à rencontrer le champion numéro 6 mondial !

C’est ce qui s’est pourtant passé pour moi lors de la grande conférence d’Horsecom au Pôle International du Cheval de Deauville, mardi dernier.

totebag fréquence musicale posé sur une chaise à la conférence de lancement du horsecom

16h30 : Arrivée à Deauville

Je sors de mon TER régional après plus de deux heures de trajet depuis Paris.

J’ai passé environ trente minutes le nez collé à la fenêtre (sale) pour compter les centres-équestres et écuries visibles depuis les rails.

Normandie, terre du cheval ? Je confirme.

Direction Deauville pour la web-conférence de présentation Horsecom !

Des carrières, des manèges olympiques et des obstacles dont je rêve pour ma carrière en herbe.

Je note sur mon téléphone : « Rappel : penser à venir en voler un la nuit prochaine ».

zoom sur le bracelet horsecom distribué lors de la conférence de lancement du horsecom

17h45 : Les invités arrivent

Il y a des journalistes, des pros du cheval, des gens très bien habillés et des Pilotes d’Essai aussi ! On nous remet notre bracelet « My Horsecom ». C’est officiel : je fais enfin partie de cette grande famille !

Une affiche avec les visages des nombreux autres cavaliers trône au fond de la salle.

J’y reconnais Marion, une amie du centre équestre avec son poney Quidam. La musique à cheval est bien partie pour conquérir la planète entière.

– 

trombinoscope des ambassadeurs affiché lors de la conférence de lancement du horsecom

17h56 : Kevin Staut entre dans la pièce

Si il s’agissait de Barak Obama, ça aurait fait le même effet. Ou presque.

18h01 : Tout le monde s’assoit, la conférence commence.

Oubliez votre vision d’horreur de l’amphi poussiéreux. Du cours magistral, il n’y avait que le vidéoprojecteur.

C’est Marine qui s’assure de présenter le projet aux invités présents.

Sans elle, personne ne serait assis là car c’est à cause (ou grâce) aux problèmes rencontrés avec sa jument Roquepine que son frère a imaginé le projet Horsecom.

panoramique de la conférence de lancement du horsecom

18h15 : Les différents intervenants reviennent sur la légitimité du projet.

Il a été validé par des chercheurs comportementaux, des vétérinaires et des professionnels du milieu équin. Non, ton poney ne deviendra pas sourd d’ici 2018 !

Les manuels officiels des galops devraient se mettre à la page.

Après les mains, la voix, les jambes et le poids du corps, Horsecom vient d’inventer la 5ème aide naturelle : la musique !

18h17 : Le micro ne marche plus.

Ah si. Ah non. Faisons donc sans, c’est plus convivial.

– 

18h20 : Le label Horsecom.

Horsecom se rapproche de compositeurs spécialisés pour mettre en place un véritable label de musique… pour chevaux ! Marie Laroche, musicienne, s’inspire des fréquences émises par le cheval pour composer ses morceaux. What a time to be alive !

une personne de la team avec la doudoune horsecom lors de la conférence de lancement

18h30 : C’est le grand moment, celui que tout le monde attend

Bon, un peu moins attendu que la paix dans le monde mais un peu plus que Noël 2017 : Kévin Staut, champion de jumping international et ambassadeur Horsecom, va parler !

Il évoque son rôle au sein de la communauté Horsecom et son implication dans le projet. Si lui y croit pour ses chevaux : pourquoi pas nous ?!

 –

18h40 : Ça me plaît d’être ici et ce n’est pas terminé !

Faire partie de la communauté My Horsecom ressemble de plus en plus à une grande famille.

D’ailleurs, on nous confirme que des évènements comme celui-ci vont nous être proposés régulièrement.

Échanger avec des amateurs et des pros autour d’un sujet commun, c’est assez incroyable. Surtout dans un monde où on a l’habitude de côtoyer uniquement les cavaliers proches de chez nous.

zoom sur le rcom fixé sur une bombe lors de la conférence de lancement

Horsecom nous invite à partager notre expérience, nos routines, nos playlists, nos tutos. Pour eux, chacun a autant de voix qu’un professionnel ultra-médiatisé, et ça, ça fait vraiment du bien !

L’idée, c’est de communiquer avec eux, mais aussi entre nous. Il paraît qu’une messagerie instantanée devrait bientôt voir le jour sur l’appli.

Tremble Messenger, l’avenir de l’équitation est en marche (entre 92 et 120 BPM) !

 

pot après la conférence lors du lancement du horsecom

18h50 : La conférence est terminée.

Tout le monde se retrouve autour d’une coupe (et pour ma part, autour de Kevin Staut).

L’équipe Horsecom est très ouverte et répond aux questions avec beaucoup de simplicité et d’expertise.

Kevin Staut et Amélie pose lors de la conférence de lancement du horsecom

– –

19h20 : C’est déjà L’heure de partir.

Je retourne à Paris toujours dans ma bulle… Ma bulle Horsecom !

Amélie MOURONVAL.