Témoignage

Avant, il n’aimait pas le camion. Mais ça c’était avant.

Mai 16, 2017

grey circle article

Temps de lecture : 3 min

Je souhaitais aller dans une écurie extérieure pour faire un stage. Cependant Gaga, mon cheval, embarque très difficilement dans le camion … Et il voyage tout aussi mal. C’est toujours un réel calvaire de le déplacer, autant pour lui que pour moi. J’ai bien failli plus d’une fois rester à la maison au lieu d’aller en concours, car rien n’y faisait…

Alors je me suis lancée avec le Horsecom.

Pendant que je lui mettais les protections, j’ai mis en route la nouvelle playlist de Transport, qui nous est proposée.
Maintenant habitué au Horsecom, il prend plaisir à faire sa petite sieste. Mais voilà le moment tant redouté: l’embarquement… Je l’amène face au camion, comme à son habitude il s’arrête, regarde un peu partout et fait sa tête du « je ne me sens pas concerné DU TOUT ! ».

Isabelle présente gaga devant le pont d'embarquement du camion avec le horsecom

Du coup, à moi le Horsecom et son micro ( première utilisation du micro pour ma part ). Un peu de motivation vocale et quelques mouvements d’oreilles, il a l’air de chercher d’où viens ma voix. Je m’aide d’un stick en tapotant légèrement son antérieur le plus proche du pont.

Et c’est un véritable miracle…

Ni une ni deux, il grimpe et se range. Dire que j’ai été bluffée c’est peu dire. Moi qui ai l’habitude de mettre une heure pour le faire monter, j’ai mis cinq minutes… Je ferme le camion : premier hennissement, il tape un peu du pied, je pose l’oreillette sur mon tableau de bord et je me lance à la conquête de la route. Il hennit quelques fois au départ (oui c’est un peu dur de quitter son copain de box). Premier virage, il ne bouge pas. Je sors du village et accélère, il ne bouge pas. Je vais sur la bretelle de l’autoroute, il ne bouge pas.

Isabelle et gaga embarque dans le camion avec le horsecom

Nom de nom, aurais-je oublié de monter Gaga dans le camion ?

Je ne peux donc pas m’empêcher de regarder dans le rétro, mais je vois bien ses fesses de gris, il est toujours debout.
Je continue ma route sereine. A la sortie d’autoroute je le surprends un peu dans le virage, se serait-il endormi ?
Arrivés à l’écurie de notre stage, je le débarque, pas de trace de sueur ni de panique…

 

Isabelle et gaga descende du camion avec le horsecom

Notre stage se passe au mieux, mais on doit de nouveau embarquer pour rentrer à la maison. Je suis un peu angoissée mais déjà moins que le matin. Je lui remets la playlist Transport, le prépare et l’amène au camion. Il s’arrête devant le pont, le regarde, le sent. J’ai juste le temps de dire «Allez Gaga» qu’il rentre d’un pas franc dans le camion. Un petit hennissement et nous voilà partis pour rentrer à la maison. Le retour se passe très bien et au calme. Il débarque content d’être rentré.

Mon avis

Ce fut un réel plaisir de pouvoir le transporter et le charger, sans avoir à être patiente. Qu’est ce que je le croquerais bien quand il fait des Gagateries… Tout ça pour vous dire, que j’ai déjà hâte de repartir en stage ailleurs pour préparer notre saison de concours, car je n’ai plus d’appréhension sur le transport. Dorénavant, je sais qu’il peut monter et voyager sereinement grâce au Horsecom !