Témoignage

« Ma jument est beaucoup plus relâchée, attentive et joueuse lorsqu’il y a de la musique »

Mar 5, 2017

grey circle article

Découvrez comment Isaline utilise la musique pour travailler sa jument de dressage.

Temps de lecture : 2 min

Qui sommes-nous ?

Je m’appelle Isaline Brunier et j’ai la chance d’être la propriétaire de ma jument, Sans Souci.

Grâce à elle j’ai pu m’orienter dans une discipline qui m’a toujours plu : le dressage.

Sans Souci est entrée dans ma vie le 6 janvier 2013 et nous avons commencé ensemble la compétition en niveau club 3.

Aujourd’hui, nous sortons en Amateur 3.

Je suis Pilote d’Essai chez Horsecom depuis le 1er février 2017.

Pourquoi monter en musique ?

J’ai voulu tenter cette aventure car Sans Souci n’aime pas quand les chevaux bougent autour d’elle : pour elle c’est du « bazar », ce n’est pas ordonné.

Du coup en paddock, en cours collectifs ou même quand elle est attachée devant son boxe, elle n’est pas dans sa bulle, notre bulle.

Et être avec les autres devient compliqué car il faut sans cesse faire attention.

J’avais pu remarquer en amont (lors de préparations de RLM ou quand je montais seule) que ma jument est beaucoup plus relâchée, attentive et joueuse lorsqu’il y a de la musique.

Quels effets ?

Lors de notre première séance, j’ai commencé à faire notre bulle dans l’écurie à l’attache devant son boxe.

Que dire… la jument n’était plus la même.

Elle avait les oreilles en avant et était super attentive à la musique douce (celles de la playlist « DÉTENTE » de l’application Horsecom).

Elle n’avait pas l’air gênée par les autres chevaux attachés dans l’écurie : elle savait qu’ils étaient là, qu’ils bougeaient mais ça n’avait pas trop d’importance car elle était captivée par la musique.

Pendant le cours j’ai pu découvrir une jument super sensible à mes demandes.

Comme si à travers la musique émise elle savait si nous devions partir au pas, au trot, au galop, en épaule en avant, en épaule en dedans, sur un cercle… un vrai régal une vraie concentration de la jument.

J’ai pu aussi constater que les autres chevaux pouvaient plus facilement approcher Sans Souci et sans qu’elle soit surprise.

Mon premier bilan

Le Horsecom m’aide à avoir une jument beaucoup plus sereine.

Elle est moins inquiète du monde qui l’entoure.

Sans Souci est beaucoup plus sensible à mes demandes et sa sensibilité me permet de me corriger dans ma façon de lui demander d’évoluer.

Ensemble nous apprenons à nous connaître pour être plus performantes en compétition.

Une jument beaucoup plus concentré et dans sa bulle de travail où seules ma voix et la musique étaient importantes.