Témoignage

La progression de Najo et Johanna en RLM

Juil 13, 2017

grey circle article

Adepte du Horsecom depuis qu’elle l’a découvert, Johanna nous explique comment la musique a métamorphosé son cheval Najo. La recherche de musiques est devenue un jeu entre elle et son cheval. Résultat : une belle complicité.

Temps de lecture : 3 min

Les progrès avec le Horsecom

Le Horsecom a déjà été une révélation pour Najo, mais il l’est également pour notre progression ! Je vais donc vous parler du bienfait du Horsecom et de sa grande aide spécifique pour mon cheval et moi. Notre discipline reine est le dressage. Qui dit dressage, dit également reprise en musique. Je travaille la grande majorité du temps toute seule, je n’ai pas de coach pour m’aider. Avec ces conditions, il devient difficile de se préparer pour les RLM en étant toute seule.

Johanna et najo dans les hautes herbes pendant une séance avec le horsecom

La recherche de musiques pour le dressage

Le Horsecom est devenu un véritable outil de travail pour moi et pour préparer mes reprises. Avant je choisissais les musiques qui me plaisent, forcément. Maintenant je peux former une véritable équipe avec Najo car nous choisissons ensemble nos musiques. Je recherche donc les musiques qui plaisent à Najo dans un premier temps et également qui correspondent à ses allures. Najo prend vraiment du plaisir et il y met énormément de volonté.

Nous pouvons travailler régulièrement sur nos musiques de reprises et donc retrouver la bonne attitude, bonne cadence etc. Ce qui nous prépare au mieux pour les concours. Nous pouvons même travailler entièrement sur notre reprise une fois le montage musical effectué et nous pouvons donc la perfectionner au mieux.

Tête de najo, le cheval de Johanna, avec le bonnet horsecom à la tombé de la nuit

Cela nous permet d’apprendre vraiment notre musique par coeur et de pouvoir vraiment se préparer, aussi bien moi-même que Najo car avant je n’avais pas de préparation pour les concours. Nous pouvons donc vraiment progresser et se préparer au mieux pour nos concours mais surtout pour les championnats de France qui approchent à grand pas.

Une complicité accrue grâce à la musique

Grâce au Horsecom, nous formons une véritable équipe. Nous travaillons ensemble et nous pouvons également dire que nous prenons des décisions ensembles. Avant, trouver les bonnes musiques étaient un véritable casse-tête mais c’est vraiment devenu un bonheur maintenant. Najo se prête réellement au jeu et on s’amuse désormais à préparer cette fameuse reprise.

Johanna et pimprenelle travaille au trot avec le Horsecom dans une prairie

J’ai clairement pu comprendre que Najo a un style musical bien précis et si les musiques ne lui plaisent pas, il me le montre facilement et sa volonté disparaît. C’est donc une confiance qui augmente encore avec le réel pouvoir de former une véritable équipe avec son cheval. Un vrai duo. La musique manquait vraiment à Najo et j’ai tendance à avoir un cheval métamorphosé quand nous travaillons avec le Horsecom.