Témoignage

Le jeune Azur et sa playlist tout en rythme

Juil 21, 2017

grey circle article

Laura s’est occupé de jeunes chevaux et ça a été pour elle l’occasion de tester le Horsecom avec Azur, un jeune poney d’école. La musique a permis à Azur de trouver plus de rythme et d’allant pour sauter.

Temps de lecture : 4 min

Laura, en formation BJPES a utilisé le Horsecom avec un jeune cheval : Azur. Comment s’est déroulé le travail en musique ? La réponse de Laura ci-dessous.

Poney d’école à poney de compétition ?

Le mois dernier, j’ai validé mes derniers examens de BPJEPS. C’est donc l’occasion de finir sa formation en s’amusant, notamment par le travail des chevaux verts. Le centre équestre dans lequel je suis en formation m’a proposé de travailler avec ses « jeunes » chevaux pour qu’eux et moi prennent de l’expérience. C’est ainsi qu’Azur m’a été confié. Azur est un poney D alezan qui a tendance à être très fainéant, d’autant plus à l’école. C’est donc l’occasion de mettre les talents du Horsecom en œuvre.

 tapis noir Horsecom sous une selle marron

Sorties en hunter et en derby cross

J’ai récupéré Azur en revenant de ma formation. C’était un poney qui ne répondait pas aux jambes et qui fatiguait très vite lorsqu’on lui demandait de faire l’effort de se porter en avant (poney endurant puisqu’il fait l’école). Pour trouver de la motivation en chacun de nous, j’ai mis le Horsecom en route.

La première fois, c’était une playlist personnelle au hasard, pour voir quels rythmes lui correspondaient. Dès le lendemain, sa playlist de travail était faite : du rythme, du rythme, du rythme ! J’utilise le Horsecom uniquement quand je travaille seule. Je ne souhaite pas l’utiliser pendant les cours par convictions personnelles.

totebag Horsecom "tu poney la nouvelle?"

De la musique et du travail constant : Azur a fini par se porter en avant.

Nous avons participé à un hunter. L’objectif était qu’Azur finisse son parcours car il a déjà participé à quelques concours mais il n’a jamais fini ses tours. Ce fut chose faite : Azur a effectivement terminé son parcours, il nous a seulement manqué un contrat mais la foulée venait bien, je n’ai pas voulu le reprendre.

Étonnant pour un poney qui faisait de si petites foulées et des sauts de force du fait de ne pas se porter en avant ! Pour couronner le tout, nous avons eu de superbes notes mais nous ratons de (très) peu le classement… Enfin, pour moi, ce concours était une victoire ! Nous remettons ça le week end prochain sur un derby cross, le premier pour nous deux !

kit horsecom ouvert, posé contre une bombe antares

Mon avis

Le Horsecom propose une manière différente de travailler. Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est que je ne me laisse pas endormir par les allures du poney : le rythme de la musique me rappel à l’ordre ! De plus, j’avais la sensation qu’Azur se fiait à la musique : il y avait des blancs entre chaque musique et j’avais l’impression qu’il me demandait si c’était fini (flemme quand tu nous tiens) mais dès qu’une autre redémarrait, il se remettait au travail en rythme avec la musique. Affaire à suivre !