Témoignage

« J’ai changé d’avis sur le Horsecom car j’étais un peu perplexe »

Mai 2, 2017

grey circle article

Temps de lecture : 5 min

Je m’appelle Margo et je suis pilote d’essai chez Horsecom depuis 1 mois. Vous avez pu me découvrir dans un article précédent où je me décris moi et mon cheval Origan pendant notre phase de découverte du Horsecom.

Aujourd’hui c’est en tant que Pilote d’Essai que je souhaite promouvoir et faire découvrir la marque dans ma région, la Bourgogne et plus particulièrement la Cote D’Or. J’organise des essais gratuits où je présente le bonnet Horsecom, le fait essayer et échange avec le cavalier ou la cavalière.

Elodie Mouillot et son cheval Lohengrin, un hanovrien de 11ans.

Elodie a un niveau galop 7 et est monitrice d’équitation indépendante. Ils pratiquent ensemble le dressage et le concours complet d’équitation.

Elodie a souhaité tester le Horsecom car son cheval a des vrais problèmes de comportement, il est rétif. Lohengrin est un cheval très intelligent et gentil qu’il faut sans cesse occuper sinon il se distrait et peux rétiver pour éviter le travail. Il a vraiment envie d’apprendre même s’il peux parfois manquer de courage, en extérieur par exemple.

Elodie et lohengrin au trot dans la carrière pendant un essai avec le horsecom

L’avis d’Elodie

Dans un premier temps, j’étais plutôt sceptique pensant que c’était un « gadget », mais j’ai préféré juger par moi-même pour ne pas avoir de jugement hâtif. Je ne pensais pas que mon cheval allait être si attentif à la musique, et si sélectif ! Dès le pansage, si une musique ne lui convenait pas, il nous le faisait comprendre très rapidement.

Dans un second temps, je pensais que le Horsecom allait atteindre principalement le cheval, mais je me suis très vite sentie dans ma bulle, et surtout dans la même que celle de mon cheval. La cadence est alors tout de suite régulière car le couple se laisse guider par le rythme.

Elodie et lohengrin au galop dans la carrière pendant un essai avec le horsecom

Mon cheval étant rétif, il se bloque plusieurs fois dans une séance, avec Horsecom il s’est bloqué deux fois sur le début, mais j’ai pu finir les dernières 25 minutes avec un cheval très à l’écoute qui se portait vers l’avant avec plaisir. Chose que je n’avais pas atteint depuis quelques mois en carrière.

J’ai de suite changé d’avis sur le produit. La musique lui a permis de se mettre plus vite dans le travail sans se batailler et on a pu trouver des exercices attrayants pour qu’il reste concentré.

Musiques préférées

Ce sont en fait celles pour lesquelles mon cheval était totalement réceptif, en général ce sont celles avec un rythme prononcé. (Petit Biscuit-Sunset lover, musique irlandaise, Pump It des black eye p., et Ray Charles)

Romain Barochi et son cheval Fiestarado B, un KWPN Belge de 7 ans.

Le couple sort en Amateur 2 en concours complet et en saut d’obstacle. Fiesta est un gentil cheval très affectueux malgré son jeune âge. Malheureusement au pansage, il a tendance a beaucoup bouger. Dans le travail c’est un cheval qui à un bon mental, toujours l’envie de faire plaisir à son cavalier même s’il peut être fainéant à certains moments et peut venir se « piquer ».

Romain et fiestarado de face au trot dans la carrière pendant un essai avec le horsecom

L’avis de Romain

J’ai testé Horsecom par curiosité ! Je voulais voir si ça marchait car on en entend de plus en plus parler. Je voulais avoir ma propre opinon et ressentir les sensations décrites par les personnes ayant déjà testé le produit.

J’ai changé d’avis sur le Horsecom car j’étais un peu perplexe. Rien qu’au pansage, Fiesta est hyperactif. Avec le Horsecom il n’a pas du tout bougé, il s’est vite posé et est rester calme.

Au travail j’ai tout de suite vu la différence au bout de 15 minutes de détente sur le plat. Le cheval ne venait pas se piquer comme il sait très bien faire. Il venait plus facilement tendre son dos et engager ses postérieurs. C’était vraiment que du positif ! Même pour moi, j’ai tendance à vite me déconcentrer sur mon travail et là justement je me suis concentré sur la musique. J’avais vraiment l’impression de ne faire qu’un avec mon cheval et que l’on ressentait les mêmes choses.


Romain et fiestarado au galop dans la carrière pendant un essai avec le horsecom

Au départ c’est difficile à ressentir, il a fallu que moi et mon cheval, trouvions le rythme de la musique. Mais au fur et à mesure, je me suis mis dans ma bulle et j’ai ressenti beaucoup de choses, que pour moi, sans le Horsecom , je ne ressentirais pas car je ne serais pas autant concentré.

J’ai trouvé que c’était une « 5ème aide » pour l’envie d’aller vers l’avant sans accélérer le mouvement tout en prenant du rebond. C’est ça le problème avec Fiesta : il veut toujours faire, mais trop vite en creusant son dos ! Dans le trot moyen, il a augmenté son amplitude sans pour autant précipiter sa cadence. Et avec le micro je l’ai trouvé moins distrait donc plus concentré sur moi et j’ai pu affiner mes demandes.

Musiques préférées

La musique que j’ai préférée Marry You de Bruno Mars car je n’avais pas encore trotté et dès les premières foulées j’ai senti une nette différence. Alors que c’était mon premier trot ! Ca a donné le ton de la séance !