Témoignage

Une reine de jument essaie le Horsecom

Mai 31, 2017

grey circle article

L’essai d’aujourd’hui

Pauline Schoech et sa jument Reine de la Bosse, une Selle français de 12 ans, se connaissent depuis 5 ans. Elles pratiquent le concours complet et le saut d’obstacle. Le couple a beaucoup d’expérience en concours complet, elles découvrent cette saison l’Amateur 1. Elles ont pratiqué le saut d’obstacle jusqu’à 1m15.

Reine est une jument, une vraie comme dirait Pauline ! Elle a un caractère dans le sang mais sans vice de méchanceté et très délicate. L’affectif est très important pour qu’elle se sente bien et rassurée. Sur le plat, c’est une jument qui a des allures banales. C’est un petit modèle, plutôt étriqué avec un peu d’arthrose aux jarrets. Elle a des petits soucis de tension et a tendance à fuir le mors plutôt que se poser dessus.

L’avis de Pauline

«  Curiosité pure et dure ! Mais la mise en place d’essai du Horsecom dans notre région par Margo a éveillé ma curiosité et je me suis dis « Pourquoi pas tester ? » Je pense que je ne serais pas allée de moi-même vers un pilote d’essai pour essayer le produit.

Pauline et reine au galop dans la carrière pendant une séance avec le horsecom

A la base, je n’étais pas vraiment convaincue par le Horsecom, mais je suis restée ouverte à la proposition de découverte à travers un essai. Je me suis dit que dans tous les cas ça ne pouvait pas faire de mal à ma jument !

Moi j’avais peur d’une chose : c’est que Reine soit d’autant plus inquiète qu’il n’y ait plus cette connexion entre nous à cause de la musique. J’avais peur qu’elle se cale dans sa musique et que nous n’ayons plus d’échange, elle et moi, mis à part la relation mains-jambes.

Au final pas du tout, j’ai trouvé un meilleure connexion grâce à la musique et au micro du Rcom. Je me suis rendue compte que le rythme d’une musique pouvait agir de façon positive sur le travail. Je suis contente car ça faisait longtemps que je ne m’étais pas fait plaisir sur le plat avec elle et ça été l’occasion aujourd’hui.

Pauline et reine sur une diagonale au trot allongé pendant une séance avec le horsecom

Bilan

J’ai trouvé que le Horsecom était une « 5ème aide » pour le maintien d’une cadence régulière et pour entretenir la relation qu’on a ensemble. J’ai déjà réussi à avoir la même tension dans mon mors mais jamais sur une aussi longue durée et ça, c’est grâce à la concentration qu’apporte la musique.

La musique que j’ai préférée est Demons –Imagine Dragons . C’est vraiment là que je senti Reine céder et que la différence s’est faite sentir. Sachant qu’elle est très dans le sang c’est vraiment la musique qui l’a apaisée.

Maintenant je pense réfléchir concernant le programme Pilote d’Essai. J’ai apprécié le fait que Margo ait proposé des musiques bien adaptées aux attentes du cheval et du cavalier. Elle a su répondre aux questions et présenter le produit.